Retrouver pour de bon la métaphysique

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

La raison doit nous aider à résoudre les problèmes de la vie.

Mais que se passe-t-il, quand la raison perd elle-même la tête ? C'est elle qui devient le premier et le plus grave de nos problèmes. 

La raison perd la tête, quand elle perd l'accès à l'être, le sens de la vérité, sa capacité métaphysicienne. 

Il y a trois ans, juste avant l'été 2012, j'avais mis en ligne le texte ci-dessous, que je republie aujourd'hui en première page. La suite de ce texte était accessible, mais seulement à partir du menu, sous l'onglet "Approfondir", et le sous-onglet "Philosopher en famille" ! Malgré cette discrétion, cet article est beaucoup lu, et je pense que c'est une bonne idée de le proposer de nouveau dans son entier, mais cette fois publié en première page. 

 

Je mets en ligne les articles que je publie, quels qu’en soient les sujets. Dans la Revue Théologique des Bernardins, n° 5, Juin 2012, pp.117-141 (Editions Lethielleux) est paru un article de moi, intitulé ‘Phénoménologie et métaphysique’. Le titre est rébarbatif. Le contenu, à mon sens, est comestible.

Je ne fais pas que de l’éthique, ou que de la philosophie politique. Ou plutôt, en en faisant, j’essaye d’aller jusqu’au bout. Certains des fondements de la cité restent invisibles. La « métaphysique » en est un, parmi les plus invisibles de tous, mais pas le moins important.

Voici donc cet article, découpé en huit fragments successifs, dont voici les titres :

Post 1 : Considérations introductives : définitions, thème, thèse, hypothèse de travail, contexte. SUIVRE LE LIEN POUR AVOIR LE DÉBUT DE L'ARTICLE

Post 2 : Mystique et métaphysique

Post 3 : Dieu et l’être

Post 4 : Qu’est-ce que la subjectivité ?

Post 5 : Qu’est-ce qu’un objet ? Sciences et techniques

Post 6 : Une métaphysique du soupçon. Et sur la finalité

Post 7 : Retour sur la Métaphysique d’Aristote et l’Ecole d’Athènes. Métaphysique et Volonté de puissance. Ontologie.

Post 8 : La ‘fin de la fin’ de la métaphysique.

 La thèse de cet article, on le verra, c’est que la philosophie sans métaphysique est une impasse.  

La crise globale de l’Occident postmoderne arrive en phase terminale, parce que sans structure métaphysique suffisante, la culture d'une cité libre n’est pas fonctionnelle, étant incapable de procurer à une telle société le minimum vital d’autorégulation éthique et d’autorité. La simple nécessité de la survie imposera de mettre fin à la soi-disant « fin de la métaphysique ». POUR ALLER AU PREMIER FRAGMENT DE L'ARTICLE CLIQUER ICI.   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nouveauté


La force de la liberté
La force de la liberté
€18.00

Evénements

Aucun événement

Restez au courant !

Nom:
Mail:

Sites partenaires

Bannière