La loi naturelle

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Qu'est-ce que la nature ? Qu'est-ce que la "loi naturelle" ?


 

On va beaucoup parler cet automne de nature et de liberté, de naturel ou de contre-nature, de morale naturelle ou de transgression, etc. 

On s'est déjà mis à parler, ou à reparler, de "morale laïque". 

Les questions dont dépendent tous ces débats sont les suivantes : existe-t-il une loi naturelle ? Comment peut-on être sûr qu'il en existe une ? Si nous pouvons en être sûrs, rationnellement, quel en est en gros le contenu ? Pouvons-nous être certains de ce contenu ? Si oui, de quoi, pourquoi et comment ? Et que faut-il entendre profondément par "loi naturelle" ? Est-ce la même chose que la loi morale ? Comment retrouver la certitude rationnelle de l'existence et du contenu de cette loi morale objective ? En comprenant, précisément, ce que veut dire "loi naturelle" ? Et quel rapport avec la loi civile fondamentale ? Et avec Dieu ? 

Sans cette loi, un individu vit sans règle, un décideur n'a plus de boussole et un législateur fait n'importe quoi.

Je voudrais permettre aux lecteurs et à leurs familles de se réapproprier cette notion. Plus que cette notion, il faut nous réapproprier cette loi. Il faut la retrouver avec une sorte d'évidence. 

Pour y aider, voici deux textes classiques et plus modestement une interview récente sur le sujet.

 

 

 

Aristote et la « loi naturelle »

 

Dans le 1er Livre de sa Rhétorique, Aristote écrit, au chapitre XIII (et, plus loin, au chapitre XV) :

«  (…) la définition du juste et de l'injuste se rapporte à deux sortes de lois (…).

« Je veux parler de la loi particulière et de la loi commune.

« La loi particulière est celle que chaque collection d'hommes détermine par rapport à ses membres, et ces sortes de lois se divisent en loi non écrite et en loi écrite.

« La loi commune est celle qui existe conformément à la nature. En effet, il y a un juste et un injuste, communs de par la nature, que tout le monde reconnaît par une espèce de divination, lors même qu'il n'y a aucune communication, ni convention mutuelle. C'est ainsi que l'on voit l'Antigone de Sophocle (deuxième épisode) déclarer qu'il est juste d'ensevelir Polynice, dont l'inhumation a été interdite, alléguant que cette inhumation est juste, comme étant conforme à la nature. Ce devoir ne date pas d'aujourd'hui ni d'hier, mais il est en vigueur de toute éternité, et personne ne sait d'où il vient’.

« Pareillement Empédocle : « (…) mais cette loi générale s'étend par tout le vaste éther et aussi par la terre immense. »

 

 

Voici maintenant le texte de l’Antigone de Sophocle.

 

Le Roi demande à Antigone comment elle a osé désobéir aux règles que lui avait édictées. Et Antigone répond ceci :

 

« C'est que Zeus ne les a point faites, ni la Justice qui siège auprès des Dieux souterrains.

« Et je n'ai pas cru que tes édits pussent l'emporter sur les lois non écrites et immuables des Dieux, puisque tu n'es qu'un mortel.

« Ce n'est point d'aujourd'hui, ni d'hier, qu'elles sont immuables ; mais elles sont éternellement puissantes, et nul ne sait depuis combien de temps elles sont nées.

« Je n'ai pas dû, par crainte des ordres d'un seul homme, mériter d'être châtiée par les Dieux.

« Je savais que je dois mourir un jour, comment ne pas le savoir ? Même sans ta volonté (…). Certes, la destinée qui m'attend ne m'afflige en rien.

« Si j'avais laissé non enseveli le cadavre de l'enfant de ma mère, cela m'eût affligée ; mais ce que j'ai fait ne m'afflige pas. Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé ! »

 

 

 A ces deux géants, qu'on me permette de donner mon modeste commentaire

 

Voici donc une interview récente sur la loi naturelle. http://vimeo.com/48824046

Le thème de la loi naturelle est traité dans Préparer l’avenir. Nouvelle philosophie du décideur.

 

                         

                                         Editions Economica, 2012, 140 pages.

 

 

 

Commentaires 

 
-1 # FR 2012-09-17 22:27 Cher Henri,

au fond de la brousse africaine, je vois que vous ne chômez pas… Bravo pour votre association avec "Liberté politique" quis era certainement fructueuse!
bien à vous
FRL
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nouveauté


La force de la liberté
La force de la liberté
€18.00

Evénements

Aucun événement

Restez au courant !

Nom:
Mail:

Sites partenaires

Bannière