La plus grande manifestation de l'Histoire de France

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

 Voici mon commentaire de la manifestation du 24 Mars 2013. Je m'exprime ici en tant que citoyen et en tant qu'universitaire français, dans la plénitude des droits et devoirs attachés à cette qualité, exerçant aussi ma responsabilité intellectuelle et sociale d'écrivain, d'homme de science et de philosophe.

 

Paris vient d’accueillir la plus grande manifestation populaire de toute l’Histoire de France.

 

Beaucoup pensaient que son ampleur n’égalerait pas la première : c’était une erreur. Cette manifestation du 24 mars 2013 confirme donc et renforce les enseignements de la précédente. Le 13 janvier, nous étions un million, nous avons atteint sans doute le million et demi, la prochaine fois nous reviendrons deux millions. Ne parlons pas des évaluations du Pouvoir et du Léviathan médiatique : le Docteur Goebbels n’est pas mort. Cette observation nous met au cœur du sujet : le Peuple français se trouve en face d’une nouvelle entreprise totalitaire. En quoi consiste-t-elle ?

 

 

 

Comme dans toute idéologie, il y a au principe une volonté arbitraire d’indépendance absolue.

 

L’idéologue des Démons de Dostoïevski en a donné pour toujours la formule achevée : « Je commence avec la liberté absolue et j’aboutis à la dictature parfaite. » C’est la logique de Robespierre. C’est la logique de Lénine. C’est la logique de Peillon, c’est celle de Taubira. C’est la logique totalitaire, partout et toujours, qui produit toujours le même résultat, le despotisme, en vertu d’une force des choses. Car il s’agit de transformer un Peuple en une Communauté de transgression, menée à la baguette par une secte d’idéologues.

 

 

 

Ce que les totalitaires nomment « égalité », ce n’est pas la justice, dont ils se moquent. C’est une sorte de religion

 

C’est une communion transgressive entre dévots de la liberté absolue. Cette communion se réalise toujours par une action politique, symbolique et sacramentelle, qui peut être le meurtre d’un monarque ou l’assassinat d’une classe, le renversement d’un autel, la suppression de la propriété privée, ou l’élimination d’une race. Ce pourrait être aussi l’infanticide, ou le suicide, ou le parricide collectif. De notre temps, un parti-secte a décidé l’abolition du couple et de la famille. C’est là son sacrement. C’est là son culte. C’est sa communion, son Egalité. C’est là qu’il jouit et s’adore. Et, comme toujours, l’Homme est sa victime.

 

                                                        

 

Les idéologues forment une secte.

 

La secte engendre un parti totalitaire. Le parti manipule la démocratie, l’annule, domine l’Etat. L’Etat absorbe la société. Toute opposition est broyée. La secte est heureuse.

Malgré leur unanimité, les idéologues divergent. Chacune des passions qui se disputent le cœur humain fabrique sa propre idéologie. Toutes unies pour détruire l’Homme et sa liberté, les idéologies se font des guerres plus inexpiables encore que ne firent jamais les religions.  

 

                                          

 

Il est totalement inutile de raisonner avec les idéologues. Car ce qui est perverti, chez eux, c’est la raison.

 

Celle-ci devrait être le moyen de résoudre nos problèmes. Investie par l’idéologie, c’est la raison qui devient le cœur du problème et le fondement même du totalitarisme. Le pouvoir de questionnement radical est le fondement de l’esprit scientifique et la base de la philosophie. C’est ce questionnement qui rend l’Homme sûr à la fois de la vérité et de sa liberté. Car il n’y a pas de réponse, pour qui n’a pas de question. Mais chez les idéologues, ce pouvoir de questionner devient une méfiance paranoïaque, une manie de douter, une rage de nier, un besoin de se refuser. La raison devient folle et s’endort, « engendrant des monstres » : moule à préjugés, machine à systèmes, prétexte à bourrer le crâne et à interdire de questionner. Puisque le peuple désormais pense comme nous, il n’est plus nécessaire qu’il pense. L’important est qu’il communie dans notre Egalité de transgression. Telle est l’idéologie.  

 

 

 

Le Peuple français fait face à une entreprise totalitaire.

 

 Nous n’assistons plus au déroulement d’un jeu politique ordinaire. Le Peuple n’est pas même en face d’un coup d’Etat permanent. Il fait face à une entreprise d’usurpation visant à lui imposer une autre constitution – plus encore, une autre constitution anthropologique. Nous sommes en face d’un pouvoir législatif qui usurpe le pouvoir constituant et qui l’usurpe absolument. Nous sommes en face d’un pouvoir constituant mégalomane et illégitime, qui prétend changer la nature humaine, la manipuler à sa guise, se saisir des esprits, embrigader la jeunesse et réprimer toute dissidence. Nous sommes bien en présence d’une entreprise totalitaire. L’heure est donc à la Résistance, jusqu’à la Libération, et à la Renaissance.

 

 

 

Quelle est la force réelle de l’entreprise totalitaire ? Elle est faible ! Et le Peuple est fort !

 

Le Peuple prend de plus en plus conscience de sa force et de sa résolution. Il y avait hier à Paris une représentation d’une bonne moitié de l’élite française, pour réclamer un pouvoir qui respecte la famille. Et il y aurait pu y avoir en même temps un autre million et demi entre la République et la Bastille, pour réclamer un pouvoir effectivement social, qui défende le travail des Français. Il est probablement inévitable que les deux mouvements finissent par converger contre le totalitarisme nihiliste et l’oligarchie, non seulement en France, mais peu à peu dans toute l’Europe, et, on l'espère, aux États-Unis. 

 

 

 

Le pouvoir devrait prendre conscience de sa faiblesse.

 

D’abord, il ne vit que d’emprunts. Les banques, l’an dernier, n’ont plus acheté ses bons du trésor. Elles ont été remplacées par l’intervention de fonds souverains asiatiques et moyen-orientaux. Si les émirs ne lui font pas un chèque toutes les trois semaines, si les Français n’achètent plus d’assurance-vie, le pouvoir est en cessation de paiements. Ce pouvoir déjà dans la main de puissances étrangères serait à la merci d’une grève de l’impôt.

 

Ensuite, ce pouvoir est sans appui démocratique et populaire. Le système médiatico-partisan est encore monté de telle sorte que le fonctionnement biaisé des institutions lui permet de conserver encore une apparence démocratique. Mais l’opinion publique est clairement consciente du caractère désormais non représentatif du régime.

 

Ce pouvoir a perdu le peuple. Impuissant, ou complaisant, ce pouvoir semble n'être là que pour laisser faire l’argent et laisser mourir le travail. La France est ainsi privée de capitaux qui vont égoïstement s’investir là où est possible une inégalité maximale, accroissant aussi maximalement l’inégalité en France. Pour cette raison, le pouvoir a perdu le peuple, les pauvres pullulent, auquel il refuse l’égalité économique et la dignité du droit au travail.

 

Ce pouvoir qui est si dépendant des grandes compagnies internationales, persécute le petit et moyen patronat, seul qui investisse encore dans ce pays pour y donner du travail à nos compatriotes.

 

Ce pouvoir va perdre mêmes les fonctionnaires, qu’il va devoir tondre à leur tour, et licencier, pour obéir aux ordres des syndicats d’usuriers et de leurs fondés de pouvoir (OMC, FMI, etc.).

 

Avant d’en venir là, il va mettre en péril la sécurité de la France, en abaissant follement le niveau de nos forces armées.

 

Quelle honte que le nom de « socialisme » en soit venu à désigner ce qu'on aurait cru son contraire : cette « soif de l’argent qui gangrène le monde » (François, 24/03/2013), et l’individualisme radical.  

 

Ce pouvoir n’a même pas la force physique entre ses mains. Quel officier de gendarmerie, quel officier de police, commandera de matraquer un peuple non violent, le jour où, par dizaine de milliers, sans violence, sans porter de coup, mais juste en avançant, et décidés à se laisser au besoin frapper sans reculer, comme faisaient les Indiens menés par Gandhi, il avancera, déterminé à sauver sa liberté, son travail, sa dignité d'homme et de femme, et franchira les barrières ? 

 

 

 

Le pouvoir voudrait salir le Peuple et lui prêter des sentiments de haine ou de discrimination, juste parce qu’il n’a rien à faire de son idéologie.

 

 Mais voilà que les nihilistes se trouvent désarmés, dépités, en présence d’une amitié naissante et rayonnante entre tous ceux qui, aussi différents soient-ils, ont en commun de refuser la persécution et la normalisation idéologique. Les Français veulent tout simplement demeurer des hommes et des femmes, tels que les a faits la nature, ou tels que les faits Dieu, et tels que la raison leur conseille de demeurer, avec son bon sens si bien partagé.

 

Le pouvoir est faible parce qu’il cimente contre lui l’unité du peuple en sa diversité. Le Peuple découvre avec stupeur que la laïcité aux mains des totalitaires s’est muée en fanatisme idéologique. Le despotisme fabrique ainsi contre lui-même une fraternité nouvelle et jusqu'alors inconnue de toutes les religions et de toutes les philosophies, autant que de toutes les races. Il ne pourra plus la dissoudre. 

 

 

 

Ce pouvoir n’a pas de force, car il a déjà perdu sa légitimité profonde.

 

Le pouvoir détruit le travail. Il entend en outre détruire le mariage et la famille. Ce pouvoir qui démolit les cadres moraux les plus essentiels est incapable, par suite, de lutter contre l’insécurité croissante. Et ce sont des gens-là qui prétendent, en plus, faire la morale aux jeunes et leur bourrer le crâne avec des folies idéologiques, comme si on était en Chine populaire ?

 

Le pouvoir est failli. Il menace de jeter la France dans une guerre lointaine, probablement pour complaire aux puissances dont les financements prolongent sa survie. Et c’est ce même pouvoir, parvenu à l’extrémité du discrédit possible, qui se lance dans une entreprise totalitaire et prétend passer avec mépris le licou à des millions et des millions de Français, juste parce qu’il est habile à manipuler les médias et le système des partis ? Eh bien cela ne sera pas !

 

Ce pouvoir dresse désormais contre lui et les conservateurs et le peuple, au moins la moitié de l’élite et de ceux qui payent les impôts et souscrivent aux emprunts d’Etat.

 

Si les forces populaires ont de la présence d’esprit, elles comprendront que le moment est venu et que c’est maintenant qu’elles peuvent renouveler le syndicalisme et sauver le travail. Elles ne le sauveront qu’en juxtaposant à la Manif pour tous, ou en injectant en elle, une dimension de Manif pour le Travail pour Tous.

 

 

 

Quand un pouvoir a gravement failli à toutes ses obligations et qu’il veut mettre le Peuple à genoux, il prend le risque que le Peuple le mette à pied et le punisse 

 

Il existe toujours au-dessus des pouvoirs constitués un Pouvoir supérieur et constituant. Ce pouvoir reste le maître et le juge.

 

Le jour venu, il peut renvoyer devant la juridiction qu'il constituerait certains individus qui, ayant eu à exercer les pouvoirs constitués, auraient manqué à leurs devoirs et posé des actions susceptibles d’être qualifiées de forfaiture et d'atteinte aux intérêts vitaux de la nation.  

 

 

Face au fanatisme totalitaire, un Peuple peut prêter serment de ne plus se séparer sans avoir rendu sa Constitution à son pays.   

 

Le Peuple est fort. Non seulement il se compte et mesure à la fois la faiblesse du pouvoir et sa propre force. Mais plus encore, il sait qu’il EST le Peuple, qu'il a pour lui le droit et la raison, la justice et la tolérance, et qu’il lutte contre le totalitarisme. Il est déterminé à opposer une Résistance farouche, jusqu’à la Libération. L’Ordre Nouveau ne passera pas.

 

 

 

Et maintenant ? - On peut désormais prévoir trois choses :

 

1. Le Peuple va se déclarer en permanence – ou, en tout cas, en manifestation permanente contre le Totalitarisme et pour la Liberté.

 

2. Le peuple qui exige du Travail pour tous, et tous les participants de la Manif pour tous, vont un jour se rejoindre et faire Peuple ensemble, contre le totalitarisme libertaire.

 

3. Les dates des deux prochaines manifestations seront probablement le 1er mai 2013 et le 14 juillet 2013. 

Commentaires 

 
+19 # Etienne 2013-03-25 15:59 Merci Monsieur pour cet article. Cela redonne de l'espoir! Continuez à écrire! Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+14 # Henri-Paul HUDE 2013-03-25 22:06 Unis dans l'Espérance ! Henri Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
-5 # Christine 2013-03-28 10:10 merci, on est bien d'accord mais je viens de recevoir un texte envoyé par un ancien collègue, d'une haine et d'une violence inouïe contre, je cite " Cette droite Marie chantal, Boutiniste, culs bénis, pétainiste, aux relents de facisme débridé !!! j'en passe et des meilleures !!!je n'en reviens pas !!!!
c'est dommage que les français se montent les uns contre les autres !!!

nous devons en tout point garder calme et sang-froid…
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Colette 2013-03-31 02:44 Merci pour ce magnifique article que je vais diffuser à tous ceux qui partagent cette vision et qui ont besoin d'espérer Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # de Labarthe 2013-04-06 21:25 merci !
C'est super important que dans ce combat quifait rage dans l'invisible contre l'Homme , des personnes comme vous clament la vérité .Mais comment plus et mieux toucher le Français qui n'a pas ces sources et ne se nourrit que des médias "infestées" ?
Tenez bon !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+10 # Catherine Rouvier 2013-03-25 17:20 Magnifique ! Si jamais vous etes libre jeudi soir quelque part entre 18h et 21h en parler avec des jeunes qui ont manifesté dimanche a Radio courtoisie ? En attendant je fais circuler ( et lirai si vous ne pouvez pas venir ) Catherine Rouvier ( qui a participé a la conquête des Champs hier , bien sur . ) Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+7 # Catherine Rouvier 2013-03-25 17:23 Magnifique ! Pourriez vous venir jeudi dans mon emission sur radio courtoisie qq part entre 18h et 19h30 ? Catherine Rouvier Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+20 # clarck913 2013-03-25 19:14 Je suis d'accord avec vous sur plusieurs points. Concernant la manif du 24 mars,
La Préfeture a dès le départ choisi de minimiser notre nombre. Ils n’avaient qu’à nous donner un intiéraire sufisamment grand. Manifester un un droit inaliénable en France.Toute une partie du périph a été bloqué par ceux qui n’ont pas réussi à entrer dans Paris pour manifester. Nous occupions toute la ligne droite entre l’arche de la Défense (les avenues Charles de Gaulle et de la grande armée) et l’étoile, les avenues Foch, Carnot et victor Hugo, la porte Maillot, la place champeret. On est très loin de 300.000 personnes. Regardez les télés étrangères, qui s’étonnent de ces chiffres ridicules et de la réaction disproportionné e de la police ! La seule explication, c’est que nous sommes désormais dans un régime dictatorial. Selon ce c..n de Montebourg, nous n’étions qu’une poignée de manifestants ! (Ils étaient moins nombreux que nous, lors de la prise de la Bastille et la chute de la royauté !) Veulent-ils nous pousser à bout ? Nous sommes pourtant des citoyens respecteux, nous payons nos impôts, nous ne commettons pas d’actes contraires à la loi (on est même du genre à payer nos tickets de métro même quand les portes sont ouvertes, à ne pas faire de grabuges, à respecter la police …) Et malgré tout, nous sommes traités comme des criminels ! Quand au fait qu’un couple homo saura apporter la même stabilité et la même altérité qu’un couple hétéro, avant de le dire, faisons des états généraux de la famille, sur toutes les familles existantes (hétéros, homos et monoprentales) et ensuite, avec cette étude sérieuse, reparlons-en. Donner, au sein du PACS, les mêmes droits de couple (sociaux, financier, justice), je suis vraiment pour. Mais les enfants, non. Quand aux enfants adoptés (dont je fais partie), on ne donne pas un enfant à des parents, mais des parents à un enfant orphelin, abandonné. Un enfant qui doit se reconstruire après l’abandon. Et ce n’est pas une question d’amour. (les homos peuvent aimer comme les hétéros.) C’est une question de stabilité psychologique et de construction de l’enfant (complexe d’Oedipe et Cie). Quand au père de famille qui avait son fils sur les épaules, j’ai vu la scène: il n’a pas insulté les policiers, il les a interrogé, étonné d’être pris pour un criminel. Effectivement, nous n’avons pas l’habitude de ce genre de traitement, alors, notre première réaction est l’étonnement, l’incrédulité. Contrairement aux réacs,nous n’avons pas le réflexe de combattre, de provoquer et de nous mettre à l’abri. La police, pour nous, est garante de nos droits, alors les voir comme l’ennemi, c’est dur …
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+11 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 10:48 Cher ami, inutile d\'argumenter avec des idéologues. La question est juste de savoir si vous laissez faire leur volonté de puissance.
En ce cas, vous serez asservis.
Notre lutte est pleinement constitutionnel le.
Nous sommes dans le cadre de la résistance à l\'oppression. Article II de la Déclaration des Droits de l\'Homme et du Citoyen : \"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptible s de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.\" Henri H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+11 # IsabelleJacques 2013-03-26 15:33 Quel bonheur de vous lire! Depuis hier je ne décolère pas! Quel exemple pour nos enfants qui ne comprennent pas que ces mouvements reçoivent si peu d\'echos. Il faut vous déplacer et faire des conférences pour expliquer cette résistance que nous devons mener. Merci. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Brenot 2013-03-29 14:13 Notre lutte est pleinement constitutionnel le.
Nous sommes dans le cadre de la résistance à l\'oppression. Article II de la Déclaration des Droits de l\'Homme et du Citoyen : \"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptible s de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.\" Henri H.Plus clairement encore dans ce sens l'art.35 de DUDHC qui établit l'insurrection non seulement comme droit mais comme devoir.Avec mon meilleur souvenir D. Brenot
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+11 # Elena 2013-03-25 22:13 Splendide, précis - cet analyse de la situation actuelle est magistral!
Il faut diffuser cela au plus grand nombre.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+8 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 10:43 Dites-le donc au Figaro, à Valeurs Actuelles, à Marianne, à Ouest-France, etc. C\'est le moment de voir s\'il y a une presse dans ce pays.
Un jour, quand nous aurons bloqué et brisé la Mise au Pas aujourd\'hui en marche, il y aura deux catégories de journaux : 1° ceux qui auront parlé 2° ceux qui se seront tus. Espérance ! Henri H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+7 # herveLE 2013-03-25 22:20 Vous avez raison, mais quand je vois les articles de l'Humanité, ils ne comprennent absolument pas ce que viennent faire les revendications sur le travail dans notre manif!! et ils nous crachent dessus car ils nous voient encore avec leurs lunettes de "lutte des classes" comme des ennemis!

MAIS NON! il faut que quelqu'un aille leur dire: nous sommes du même coté!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+8 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 11:02 Votre observation est très juste. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour unir les deux tronçons du Peuple.
C\'est cette division qui fait la seule force des libéraux-libertaires de tout poil.
Les communistes ont forgé par le passé les concepts d\'\"idiots utiles\" et d\'\"alliés objectifs\". Ils doivent avoir la même lucidité sur leur propre situation actuelle.
Un jour viendra où la question se posera chez eux (et pas seulement chez eux) de savoir si, pour conserver quelques strapontins, et pour le confort de garder quelques vieilles habitudes mentales, on va continuer à appuyer de fait un pouvoir au service de l\'argent roi et du nihilisme d’État.
La même question se pose dans d\'autres bords politiques, dans les journaux, etc.
Va-t-on ou non collaborer de fait à la Mise au Pas nihiliste ?
L\'avenir reste ouvert, tant que nous luttons et savons placer le combat à son bon niveau : Déclaration des droits de l\'Homme et du Citoyen, article II : \"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptible s de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.\" Espérance. Henri H.
P.S. Il serait peut-être bon de faire circuler l\'analyse objective du système politique, montrant comment son fonctionnement permet d\'empêcher la représentation politique effective des intérêts populaires : http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/286-jusqua-quand-subirons-nous-les-liberaux-libertaires-ll- Encore bien à vous. H.H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
-1 # Flash 2013-04-14 13:40 Le travail se fait à gauche :

Jean-Claude Michéa
Dany Robert-Dufour
Bernard Stiegler
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+11 # Picard d Estelan 2013-03-26 10:01 la refondation politique est en marche : les peuples de France se libèrent avec joie de la tyrannie des Lumières et arrachent le masque hideux du menteur et de l'assassin
merci Henri pour cette étude magistrale
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+7 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 11:40 Cher Antoine, c\'est vrai que quelque chose d\'énorme s\'est mis en marche et ne s\'arrêtera plus : l\'Histoire.
Sur la philosophie des Lumières, un discernement philosophique s\'impose. C\'est technique, évidemment. Je me permets de renvoyer à un récent article intitulé \"Métaphysique et Phénoménologie\", que j\'ai publié dans la dernière livraison de la Revue théologique des Bernardins et que je compte publier bientôt sur ce site.
Sur les idéologies, tu as raison de dire qu\'elles sont toutes issues des Lumières. Certains règnent par la violence, l\'idéologie nihiliste postmoderne règne par la ruse et le mensonge, et par la falsification du concept de justice (justice as fairness = justice as foulness), qui permet de transformer les droits de l\'Homme en instrument d\'oppression de l\'Homme. Aujourd\'hui, cependant, la grande philosophie des Lumières (Kant, par exemple), qui est une construction respectable, est aussi opprimée que toutes les religions par le dogmatisme nihiliste.
Tu es historien, tu sais ce que c\'est que la Gleichschaltung . Nous y sommes.
Si elle n\'est pas stoppée net, c\'est fini.
Nous allons la stopper net. Mais il faut se montrer \"pêchu\" !
Notre combat est pleinement constitutionnel . Nous exerçons notre droit de résistance à l\'oppression. cela me paraît rationnellement incontestable. Je dis cela en tant qu\'universitaire français.
Si un gouvernement veut imposer à un peuple de subir une religion d’État nihiliste persécutante, ce peuple est \"dans les fers\", la Souveraineté est usurpée, le pacte social est rompu, nous rentrons dans notre liberté naturelle.
C\'est un langage que tout républicain peut comprendre. Tout républicain non nihiliste, qui comprend la contradiction entre le nihilisme et la république, aussi bien qu\'avec n\'importe quel ordre social civilisé.
Amitié et espérance. Henri H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+8 # Dubois Sid 2013-03-26 10:09 Magnifique : enfin la révolte des coeurs et des esprits contre les collabos qui veulent la disparition de nos familles !
J'attends depuis si longtemps une marche "des gueux" sur Paris !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+14 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 11:17 Haut les cœurs, Ami ! Nous ne sommes pas les Gueux. Nous sommes le Peuple français, qui refuse la Gleichschaltung nihiliste.
Nous résistons à l\'oppression.
Nous avons la raison et le droit pour nous.
Cela peut se démontrer rationnellement . C\'est ce que je fais dans les chapitres 6 et 10 de mon livre La Force de la Liberté, Economica, 2013.
Notre combat, qui est raisonnable et juste, est aussi pleinement constitutionnel . Tout bon avocat comprend cela.
\"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptible s de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.\" Déclaration des droits de l\'Homme et du citoyen, article II.Espérance. Henri H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+10 # raguenel 2013-03-26 10:20 Merci de nous redonner de l'espoir.prete a revenir manifester autant de fois qu'il le faudra. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+6 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 11:10 Quand un pouvoir a clairement montré, dans une démocratie, qu\'il mettait en marche un processus de Mise au Pas, le combat du Peuple ne peut pas s\'arrêter avant d\'avoir apporté au système politique toutes les corrections nécessaires, permettant de garantir la sûreté dans l\'avenir. Article II de la Déclaration des droits de l\'homme et du citoyen : \" Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptible s de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.\"Espérance. Henri H. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+7 # Henri-Paul HUDE 2013-03-26 11:10 Unis dans l'Espérance. Henri H. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+6 # Sandrine 2013-03-27 21:38 Merci de l'écrire. nous reviendrons toujours plus nombreux car c'est de notre survie dont il est question.
Baisser les bras c'est cautionner la fin de notre civilisation libre.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Patrick 2013-03-26 10:31 Je me suis permis de reprendre vos idées (en vous nommant) dans un commentaire sur ce site qui fait un bon rappel des faits sur la question :

http://effondrements.wordpress.com/2013/03/19/24-mars-apres-le-printemps-arabe-le-httpwww-printempsfrancais-fr/comment-page-1/#comment-8705
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+9 # Denis 2013-03-26 10:38 Ah, ça, c’est balancé !
Cher monsieur, vous voyez juste. Il nous manque simplement l’offre politique nouvelle qui fera prendre corps à ce mouvement.
Espérons-là et prions à cette intention.
Travaillons à la prise de conscience de nos élus en leur écrivant.
Contactons les hommes et les femmes engagés en politique qui nous paraissent susceptibles de représenter ce mouvement de résistance.
Agissons pour que la grande marée de dimanche se transforme, dans la perspective des municipales de 2014, en lame de fond !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+6 # X Lefebvre 2013-03-26 10:56 Merci beaucoup pour cet article monsieur Hude. Nous avons besoin de philosophes engagés au service de la Raison, de la vérité et de la liberté, de la dignité de l'homme contre l'idéologie et son application totalitaire. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Henri-Paul HUDE 2013-03-28 14:52 Vous avez raison, Monsieur. Vous placez le débat à son juste niveau, politique et philosophique.
La force de la liberté, c'est la force de la raison qui défait les illusions par lesquelles domine le totalitarisme.
C'est pourquoi je me permets de vous recommander mon dernier livre, paru chez Economica, La force de la Liberté. http://www.economica.fr/index.cfm
Une remarque sur le totalitarisme. Les gens ne savent pas voir que nous sommes en face d'une entreprise totalitaire, parce qu'ils s'imaginent toujours des S.A. en chemises brunes, dans la rue avec des gourdins. Mais, il existe deux genres de totalitarisme : l'un est violent, le second est rusé. Et celui qui nous met au pas est rusé, il est aussi plus dangereux.
Ce dernier détruit le droit par l'abus du droit, la liberté par l'abus de la liberté, les droits de l'homme par la subversion de leur concept. Au nom de la non-discrimination, il discrimine. Au nom du respect des identités, il établit la dictature d'une identité nihiliste. Au nom du pluralisme, il détruit le pluralisme. Au nom de la tolérance il impose le dogme nihiliste et au nom de la démocratie, il procède à une Mise au Pas (en allemand, Gleichschaltung ). Il règne par la ruse, par l'apparence, par l'illusion, par l'irréflexion, par la superficialité. Et faute de le connaître, il survit à toutes les révoltes, car, comme le dit Montesquieu à propos des démocraties malades (E.des L.,III, 10), on croit se débarrasser d'un système en renvoyant des personnes, et ainsi "tous les coups portent sur les tyrans, aucun n'atteint la tyrannie".
Il faut donc penser, réformer nos concepts, pour comprendre la ruse et nous libérer de l'illusion.
Je me permets encore une fois de vous recommander cette Force de la Liberté, qui a pour objet de dissoudre les illusions qui sont nos chaînes (à tous les sens du mot) et de redéfinir liberté, justice, injustice, démocratie, république, État, etc. La force de la liberté, c'est aussi la force de la raison qui dissout les illusions.
A bientôt. HH
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+9 # Lepeu 2013-03-26 11:35 Excellent ! Quelle joie de lire ces lignes si rigoureuses et pleines d'Espérance.
Merci!
Agnès Lepeu
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+11 # Adel CHALOUHI 2013-03-26 11:46 Merci Monsieur HUDE. Ce pouvoir trompe le peuple en permanence. Pour le démasquer et permettre au peuple un juste discernement, il faudrait que votre pensée soit diffusée le plus largement possible. Face à la connivence du monde médiatique qui lui aussi, dans sa majorité, est esclave des puissances de l'argent et du pouvoir, les manifestations, comme celles du 24 mars, devraient être l'occasion de faire entendre votre voix. Les organisateurs devraient en assurer le suivi par la diffusion des articles comme le vôtre à l'ensemble des manifestants et notamment aux 700000 signataires de la pétition à l'adresse du CESE. On aimerait aussi pouvoir vous entendre à l'antenne des rares stations libres de ce pays. Merci encore pour le réconfort et l'espérance que vous nous communiquez. Que Dieu vous garde. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Henri-Paul HUDE 2013-03-28 15:37 Cher Adel, je vous remercie de votre bienveillance.

Ne vous plaignez pas trop de la timidité de certains médias ; je vous assure que beaucoup sont remplis de gens très bien. Ne vous en étonnez pas. On peut demander aux gens l'héroïsme, il ne faut pas leur demander l'impossible.

Par leur carence provisoire, largement due au rapport de forces, et à la puissance des illusions qui inhibent la force de la liberté, les journaux encore tièdes permettent à la blogosphère de chauffer et de prendre toute sa vie.

Cet article, par exemple, a été lu 11.400 fois (sur ce seul petit site de rien du tout) en trois jours et demi. Eh bien ! Si je vous disais à combien et à quels journaux je l'ai proposé !
Alors, vous voyez : à moins de fermer Internet, la censure est devenue impossible.

On va faire ensemble un essai : voici un lien Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x9hxkr_le-meilleur-des-mondes-1-5_news#.UVRPe1eGNHs Vous le rebaptisez: le meilleur monde de Taubira et vous le balancez à tous vos contacts en disant : les amis, on teste la réaction en chaîne. Vous allez voir. Ça peut faire le tour du Net et remonter jusqu'à David Pujadas en trois heures de temps. Il le montre au Président et il lui demande de commenter. Chiche ?

Ainsi, quand vous ne trouvez pas dans les journaux ce qui a une vraie vie et qu'on trouve partout sur le Net, vous mesurez juste la marge de manœuvre dont dispose la presse. Il faut alors dire très clairement aux journalistes que vous n'en êtes pas dupes et pas d'accord, et qu'ils fassent remonter le message. La plupart voudraient faire leur métier, mais…

Je crois que certains titres peuvent avec le temps retrouver plus de dignité, voire sont en train de le faire.

Autre chose. "Ma pensée", comme vous me faites l'honneur de la qualifier, est développée dans La Force de la Liberté, parue chez Economica. http://www.economica.fr/index.cfm
Je suis sûr que vous aimerez ce livre et qu'il vous aidera dans votre combat. Si vous en tirez profit, dites-le aux autres. Réaction en chaîne.

Il n'y a pas que ce livre écrit par H.H.. Cherchez tant d'autres belles choses cachées, qui un jour feront la gloire de notre époque, et l'honneur leurs auteurs, qui se seront pas prostitués aux idoles. Et après, une fois que vous les avez trouvées, découvertes, appréciées, réaction en chaîne ! Et demandez ensuite aux journaux timides : "Pourquoi me l'aviez vous caché ? De qui aviez-vous peur ? Pourquoi vous êtes-vous tus ?"

Il faut mesurer la gravité de la situation. Voyez vous, quand les Allemands étaient face au national-socialisme, il y avait beaucoup de gens très bien, modérés, raisonnables, conservateurs, pieux, cultivés, etc. qui se disaient : ce sont juste des nationalistes un peu exaltés. Face aux idéologues communistes, certains pensaient : ce sont juste des gens de cœur, révoltés par des injustices sociales. Ou encore, face aux Jacobins: ces jeunes gens sont juste indignés par l'arbitraire royal.

Et d'autres ajoutaient : il ne faut pas s'énerver, il faut user de compréhension, il faut dialoguer, etc. Sérions les questions. Restons bien dans le train-train d'un débat parlementaire ordinaire. Les totalitaires, avec ce genre de gens, jouent sur du velours.

Appeasement. Et pendant ce temps-là : Gleichschaltung .

Il faut lutter, cher Adel. Luttons ensemble.
Henri H.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+7 # LB 2013-03-26 11:48 "Il est totalement inutile de raisonner avec les idéologues. Car ce qui est perverti, chez eux, c’est la raison."
Oui, Monsieur Henri Lude et, j'ajouterai que c'est la théorie du gender qui constitue, entre autres, le socle idéologique des réformes de société (mariage pour tous, réforme de l'enseignement, éducation sexuelle et affective dès la maternelle, réforme du congé parental…) que prône le gouvernement, envers et contre tous…

Alors que la Norvège est souvent citée comme un modèle en termes de politique et de société égalitaires, un documentaire de Herald EIA diffusé en 2010 par la télévision norvégienne met en lumière la portée non scientifique des postulats théoriques des politiques d’égalité.
Suite au débat national qui a eu lieu en Norvège après la diffusion du documentaire, l'Etat norvégien a décidé d'arrêter toutes les subventions en faveur des politiques d'égalité, et notamment celles qui finançaient l’Institut gouvernemental norvégien pour les études de Genre (NIKK) (http://www.homme-culture-identite.com/article-au-coeur-des-politiques-d-egalite-entre-les-hommes-et-les-femmes-une-ideologie-demasquee-111381483.html).

A bon entendeur, salut
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # merlen dominique 2013-03-26 13:51 monsieur votre article est brillant, compréhensible et juste.
Bravo je fais suivre
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # François Beuchet 2013-03-26 14:23 Clarté et objectivité du propos,déroulem ent du raisonnement d'une logique implacable, détermination et résistance face au" poison "idéologique" qu'illustre cet ignomineux " projet Taubira", véritable tentative de "crime contre l'Humanité" future de nos enfants, de façon quasi caricatural: tout se trouve dans cette remarquable analyse qu'il faut diffuser le plus largement possible. Recevez , monsieur,l'expression de ma gratitude aussi sincère que profonde. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Bidoilleau 2013-03-26 16:56 Grâce à vous, nous pourrons peut être convaincre nos amis de cœurs encore enferrés dans leur idéologie, qui n'ont pas encore compris qu'il est vital qu'ils suivent cet élan et qu'ils ont tout à gagner.
Merci encore, il faut continuer.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # Olivier 2013-03-26 17:39 Je suis un père de famille de 38 ans. Cela fait environ 15 ans que j'ai, tout seul, en grattant petit à petit, apostasié la religion totalitaire que vous évoquez si bin dans ce billet. Me suis (re)-converti au catholicisme. Et essaie de démonter un par un les ressorts odieux de ce qui nous broie depuis si longtemps dans ce pays, qui s'appelle parfois socialisme, parfois laïcardisme, parfois internationalis me, parfois individualismen nihilisme. J'ai graduellement découvert qu'il y avait des milliers, des centaines de milliers de jeunes personnes comme moi. La clé de voute pour comprendre, c'est que nous sommes en réalité face à quelque-chose qui tient plus de la religion, avec sa communion, son scole émotif, ses ressorts psychologiques et sacrificels profonds, plutôt que face à un simple discours politique. Pas facile de trouver les armes pour se battre.

Ce que vous avez écrit a des accents prophétiques. Votre intuition qu'une marche populaire devra un jour rejoindre la marche de la Manif pour Tous est splendide. Nous sommes tellement dans le noir qu'il est difficile de prédire de quel événement pourra bien venir la lumière, d'un point de vue politique on sent bien que ce sera la convergence UMP-FN qui sera le déclic. L'Histoire à certains moments devient opaque et c'est parfois un "black swan", un événement totalement impréivisble, qui semble détourner le cours des choses. D'autres appellent cela la Providence.

Mais il est exact qu'il manque aux manifestants pour le travail une dimension civilisationnel le et spirituelle qu'on leur a volée, et qu'il manque aux manifestants de dimanche dernier le côté populaire, rugueux et le bon sens qui fait le succès des révolutions. Comment relier les deux, alors qu'il n'existe aucune organisation concrète qui soit en mesure de le faire? l'instinct ancestral d'un peuple peut-il y suffire?

En route pour la Renaissance, oui, quel qu'en soit le prix. Pour nos enfants.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # marie 2013-03-26 22:51 mer cher hp de votre lettre
un peu de réconfort
le stalinime doublé du cynisme de hollande et sa clique sont d'une tristesse existentielle
parler ne sert à rien
battons nous
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # E.Rebaud 2013-03-26 23:48 Je viens juste de découvrir votre analyse aussi brève que limpide ! C' est parfaitement évident … Puissiez vous avoir raison dans votre vision prospective !
Comment articulez vous le rôle de la maçonnerie et de cette dictature ? Comment se libérer de ce pouvoir omniprésent et de ses métastases ? Je vais faire circuler votre message d espoir ! Merci et bien cordialement.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # Lucie CL 2013-03-27 00:21 Monsieur,

Merci de votre engagement.
Les jeunes ont besoin de sens et recherchent tant la liberté que la vérité.
Nous saurons nous mobiliser.
Lucie Coulloumme-Labarthe
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Henri-Paul HUDE 2013-03-27 23:22 Chère Madame, sachez que ce texte est redevable à l'exemple et la créativité et au courage de votre cher Jean. Merci à vous. Henri Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Jean-Charles B 2013-03-27 07:07 Mon cher Henri,
Quelle joie de vous lire! Et surtout de lire ces lignes dont nos responsables devraient bien comprendre qu'elles expriment une réalité plus profonde qu'ils ne croient. Des rugbymans diraient "le cochon est dans le maïs!"…Ne nous reste plus qu'à relever la tête: en sommes-nous encore capables? A bientôt de vous revoir..
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # AC 2013-03-27 09:14 Bonjour Monsieur,

Comment argumentez-vous que le pouvoir a perdu sa légitimité (même "profonde" pour reprendre votre expression) ?
Tout dépend de la définition de la notion de légimité, mais depuis maintenant deux siècles pour schématiser, la seule reconnue sur le plan politique est celle du peuple. Nous avons un président et des assemblées qui sont issus d'un vote - qui plus est au suffrage universel pour le premier - qui leurs confère bien ce que l'on appelle aujourd'hui la légitimité démocratique.
Certes on peut ne pas être satisfait du panel de prétendants à ces élections.
Certes on peut arguer que les medias forment un contre-pouvoir sans légitimité (si ce n'est vraisemblableme nt à leurs yeux celle issue de leur devoir de guide/précurseur intellectuel, peut-être est-ce d'ailleurs pour cela qu'ils sont majoritairement à gauche, mais c'est un autre sujet…) qui interfère grandement sur le résultat des élections.
Néanmoins, on a les représentants qu'on mérite.

Remettez-vous en cause ce postulat moderne de la définition de la légitimité dont la consitution de notre Vème République est une déclinaison politique parmi d'autres ?
Je vous remercie
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Gérard COSTES 2013-03-27 15:55 S'il faut trouver une seule bonne chose dans l'action du gouvernement c'est celle d'avoir "fait sortir du bois" la majorité silencieuse, docile et disciplinée que représentent tous ceux qui croient en la famille traditionnelle comme cellule de base d'une société bien construite. Nous apprenons à vraiment militer pour nos valeurs et, désormais, nous allons nous battre pour elles : avec des gens comme vous, nous avons de bonnes armes. La dynamique est lancée : on n'est jamais plus fort que dans l'adversité. Les musulmans se posent de plus en plus en allié de poids (ce qui est paradoxal dans un contexte d'islamophobie latente) et feront probablement hésiter le gouvernement sur le mariage pour tous mais il y a d'autres combats à mener : restons motivés ! Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # PETRINI 2013-03-27 16:10 Monsieur,
Je vous découvre et suis en accord complet avec vous. Mais trouvez vous normal qu'un système politique puisse donner tous les pouvoirs à un individu pour 5 ans sur la base d'un programme fourre-tout que personne n'a lu ? Un système qui donne le pouvoir à une toute petite minorité élue par une majorité de circonstance ? Ne sont ce pas ces fameuses institutions qui pourrissent notre démocratie ? Trouvez vous normal qu'un individu qui, avec à peine 30 % d'opinions favorables, gouverne la France, sans aucun contrôle, encore pour 4 ans ? Que pensent les démocraties européennes d'un tel système ? Comment une réforme comme celle que nous combattons n'est elle pas soumise - automatiquement - à référendum ? Trouvez vous normal qu'il faille faire défiler des millions de familles dans la rue pour obtenir ne serait ce qu'un véritable débat sur une question existentielle ?ne cherchons pas trop loin la cause de nos malheurs. N'oublions pas que la Vème république a été , quoi qu'on dise, une tromperie, issue d'un coup d'état, et imposée au peuple français.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Henri-Paul HUDE 2013-03-27 23:33 Cher Ami, excusez-moi de vous proposer en réponse un autre texte de ce blog. http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/286-jusqua-quand-subirons-nous-les-liberaux-libertaires-ll-
J'espère que ceci pourra en partie répondre à votre question, ainsi que cela : http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/276-pour-une-recomposition-politique
Si cela vous convenait bien, alors faites circuler, car la blogosphère est notre principal espoir contre le totalitarisme.
Courage, la marée monte et elle ne va pas s'arrêter. HH
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Henri-Paul HUDE 2013-03-27 23:34 Cher Ami, excusez-moi de vous proposer en réponse un autre texte de ce blog. http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/286-jusqua-quand-subirons-nous-les-liberaux-libertaires-ll-
J'espère que ceci pourra en partie répondre à votre question, ainsi que cela : http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/276-pour-une-recomposition-politique
Si cela vous convenait bien, alors faites circuler, car la blogosphère est notre principal espoir contre le totalitarisme.
Courage, la marée monte et elle ne va pas s'arrêter. HH
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Marc B 2013-03-27 16:53 Monsieur
Je n'ai pas la prétention de pouvoir disserter et philosopher sur un sujet aussi sérieux.
Je suis assez d'accord avec vous.
Je résumerais ma pensée en disant que ce pouvoir est aux abois, qu'il ne réalise pas, faute de potentiel intellectuel, que nous ne sommes pas en crise mais que nous vivons un changement de société, et que la seule façon d'espérer est de libérer les forces vives et pour cela faire confiance à l'individu et le laisser agir, tout en maintenant des barrières empéchant les excés.
Or la gauche ne croit qu'en la société et pas en l'homme. La seule façon d'agir a toujours été pour ses partisans d'imposer un raisonnement et une action collectiviste qui mène à l'égalité réductrice.
Je dois avouer que la pseudo droite que nous supportons depuis la disparition de Georges Pompidou a le même raisonnement.
Tout ceci m'amène à être pessimiste et inquiet car seule une réaction forte peut, et l'histoire nous l'a montré, amener la gauche à écouter.
Si il faut en arriver là.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Henri-Paul HUDE 2013-03-27 23:46 C\'est vous qui êtes magnifique, Olivier. Je souscris et j\'apprécie. Un bémol peut-être : pour imaginer les recompositions futures, évitez de trop fabriquer le neuf avec l\'ancien. Car l\'ancien ne récupèrera pas le nouveau, ni ne l\'assimilera. Nous assistons à un vrai surgissement de l\'Esprit dans un peuple, c\'est ce qu\'on appelle l\'Histoire. C\'est la vraie Révolution française qui commence, celle qui n\'a jamais réussi à exister, car elle a toujours avorté dans l\'idéologie. Mais l\'idéologie qui veut nous tuer est plus qu\'à moitié crevée. C\'est pour cela qu\'elle est si méchante. L\'ancien, donc, ne survivra que s\'il s\'intègre dans la vie qui surgit, imprévisible nouveauté. Patience donc et raisonnable espérance. HH Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Garrigou Grandchamp 2013-03-27 17:40 Cher Henri,
Les idées nous nous avons débattus il y a quinze jours trouvent ici une expression pleine et cohérente.
Bravo pour votre lucidité, cette clarté d'exposé qui n'a d'égale que sa vigueur et votre courage.
Amitiés indéfectibles
Pierre GG
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Henri-Paul HUDE 2013-03-27 23:38 Chers Pierre et Clotilde, merci de votre amitié fidèle. "Sans amis, nul ne choisirait de vivre." (Aristote) Pensez peut-être à ce que je vous ai dit, sur le renouvellement nécessaire de la classe politique. A bientôt dans notre Sud-Ouest et joyeuses Pâques ! Henri Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Marie-Jo 2013-03-27 17:42 Merci Monsieur. Dans cette période plus que troublée où le malaise est réel, où l'on sent qu'il va se passer quelque chose, sans savoir trop bien ni quoi, ni quand, ni comment. Vous nous donnez de l'espoir et c'est cela qui est important. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # REBOUL 2013-03-27 19:58 Tout a été tellement bien dit qu' il
est difficile de rajouter autre chose.
Oui, nous sommes dans une forme de
totalitarisme de la part d' idéologues
qui veulent imposer leurs vues sans
aucun dialogue. Ce socialisme montre
son vrai visage, celui de l' intolérance.
Sans lire dans le marc de café, je
crois qu' une révolution se prépare.
Merci, Monsieur HUDE, pour ce morceau
d' anthologie. Très cordialement.
C.R
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Martinez grégoire 2013-03-27 20:53 Bien entendu il faut relier la question du mariage gay à la question du travail. Pour rallier nos compatriotes qui luttent pour défendre leur travail, nous avons un terrain commun, un terrain d'entente possible qui dans le passé a permis une alliance efficace. Il s'agit de la défense du dimanche chômé. Des syndicats ( FO et CFDT ) ont suivi la CFTC et quelques chrétiens laïcs… Ce combat a préfiguré ce qui se passe aujourd'hui et devrait s'amplifier demain. Continuons le combat. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # jean-raphaël Eglin 2013-03-27 21:13 Le nihilisme est ce qui caractérise le gouvernement actuel. Dans l'article http://www.archangededieu.org/culture-mort/ je partageais dans une optique chrétienne cette analyse.
Nous en arrivons maintenant à la logique ultime des révoltes de mai 1968.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+5 # Sandrine 2013-03-27 21:35 Merci pour ce message.
Nous devons retrouver notre liberté.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+3 # Momo 2013-03-28 10:40 Commentaire complet et clair et évident. Merci de décrire si bien la situation !!! Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+4 # Bernard LEMOGNE 2013-03-28 11:35 Je suis si parfaitement d'accord avec vous que j'aurai été fier d'avoir écrit votre article. Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
-1 # Damien Saurel 2013-03-28 15:17 La révolution? Vous voulez réellement faire la révolution? Savez-vous ce que cela signifie?… Et puis, combien d'entre vous étaient-ils aux manifs contre l'avortement depuis 20 ans? Le combat vous l'avez déjà perdu, car vous avez attendu le mot d'ordre de vos évêques qui vous chargent d'un fardeau qu'ils ne remueront pas du bout du petit doigt… Que n'ont-ils réagi collégialement en France pour vous dire d'aller manifester contre l'avortement! Votre combat, vous l'avez perdu il y a déjà longtemps: contrairement à ce que vous pensez, vous n'avez pas le nombre, vous n'avez plus le nombre. Les Verdun se sont succédés sans que vous ne bougiez. Aujourd'hui il est trop tard. Priez et agissez en juste dans vos vies, simplement, et c'est déjà énorme. Quant à faire le coup de poing: ceux qui tirent les armes périssent par les armes. La prière seule nous reste avec tous ceux qui ont été avortés…
Dieu seul juge!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # DEMETZ 2013-03-28 17:34 Bravo et merci de ce message réconfortant, mais serons nous entendus quand on constate l'acharnement et la mauvaise foi de ces gens qui nous gouvernent et des médias à la botte ? … Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Visiteur 2013-03-28 17:35 Excellent article, à conserver pour se former
En effet, toutes les religions et philosophies non-catholiques sont sacrificielles :
-il y avait 200 millions de personnes de plus avant l'arrivée des athéismes nazi et communiste, et de la Révolution Française,
-il y avait 10 à 15 millions d'indiens en Amérique du Nord avant l'arrivée des Protestants (et 600.000 en plus en Irlande),
- la seule inauguration du grand temple aztèque de Mexico (détruit par Cortès et les Tlaxcaltèques) donna lieu en 1487 au sacrifice de 20.000 jeunes gens comme le raconte le Codex d'origine aztèque dit "Telleriano-Remensis". D'où la guerre salvatrice de Cortez, et, parce que le vide n'existe pas, l'imposition de la religion catholique (aujourd'hui c'est la démocratie qu'on impose de force).
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # FR L 2013-03-28 22:18 Cher Henri,

bravo pour cet excellent article; "on les aura" et au plaisir d'en discuter de vive voix
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Bruno Graisely 2013-03-29 05:16 Analyse superbe, vision prophétique en espérant que…l'avertissement sera non seulement entendu mais compris pendant qu'il en est encore temps. Merci.
Deux suggestions:
- combien de français en 2013 sont capables de lire attentivement votre texte ? Leur nombre et leur compréhension ne pourraient-ils être accrus par un lexique des mots utilisés (dans le texte des appels en surbrillance ?)et qui ne sont pas d'acception commune ?
- pourriez-vous développer la relation entre totalitarisme et religions tant ce risque menace et se trouve récupéré à l'envi par les "sectaires" pour justifier leur posture doctrinaire ?
Encore merci. Avançons dans l'espérance.da3bx
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Hortense 2013-03-29 11:59 Votre article me donne envie de témoigner.

Avec mon fiancé nous allons bientôt nous marier civilement. Depuis quelques mois, je suis en train de réviser mon jugement sur le mariage civil. Au début je pensais que c'était une étape vers le mariage religieux, un moment important dans la vie de citoyen. Avec cette perversion du mariage qu'on veut nous imposer, je tombais dans la révolte. Pour moi seul le mariage chrétien (dans mon cas) était devenu valable puisqu'indissoluble, basé sur la fidélité, la fécondité et la liberté. Des valeurs que je ne retrouvais pas dans les articles du code civil cités à la mairie, qui faisaient plus référence à une protection financière en cas de divorce. De toutes façons pour moi le mariage civil ne valait plus grand chose puisqu'il pouvait être si facilement brisé et perverti comme il en prend le chemin…

Puis nous avons eu rendez-vous avec l'adjointe au maire qui va nous marier. Devant cette femme d'une douceur absolue, je me voyais mal répondre à sa question "qu'est ce que le mariage civil pour vous" par "une simple formalité". Là j'ai réfléchi. Je me suis dit que j'étais Française et que ce n'était peut-être pas par hasard. Que si j'aimais mon pays il fallait que je l'honore. Qu'obéir à ses règles était une preuve d'amour et de fidélité. Non France, je ne te laisserai pas tomber et je ne cèderai pas à la facilité de baisser les bras pour toi, t'oublier et croire que tu ne vaux plus rien.
Voilà, le mariage civil est redevenu pour moi une marque d'amour: envers et contre tout, même si en ce moment je l'ai mauvaise contre toi, France, même si tu vas continuer à sombrer: je te resterai fidèle. Grâce à toi je porterai le nom de l'homme que j'aime et cet abandon sera ne marque ultime de mon amour pour lui.

Et mon couple uni dans l'amour et le respect de l'homme, indissoluble, sera je l'espère le témoin que le mariage civil peut être beau lui aussi, et qu'on peut lui ôter sa crasse financière et le laver de ses connotations perverses.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Visiteur 2013-03-29 15:44 Suite à mon précédent commentaire :
Seule la religion de l'amour (la vraie catholique) n'oblige pas au sacrifice du prochain, pour l'obtention du salut, pour l'obtention de bienfaits temporels (conquête de nouveaux territoires, pluie pour une meilleure récolte etc.).
Dans la religion catholique, aimer, c'est ne pas faire souffrir :
Le sacrifice d'Isaac n'est pas mené à son terme.
Toute philosophie de valorisation de la souffrance devient hérétique lorsqu'elle commence d'amoindrir le 2ème commandement de la charité.
"Ce n'est pas le sacrifice que je veux, mais la miséricorde" dit le Christ.
Les religions non-catholiques, elles, sont toujours sacrificielles.
Pour se disculper, leur seul moyen est de dire qu'elles n'ont pas ou pas vraiment tué : l'avortement n'est pas un meurtre, ou insignifiant ; l'euthanasie n'est qu'une mort anticipée etc..
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # PONCET 2013-03-29 19:49 ADMIRABLE ANALYSE. Mais… Il y a longtemps que les socialistes luttent contre la famille dont ils avaient même ouvertement déclaré, à l'époque de Mitterand, qu'elle était un frein à l'expansion des idées socialistes ! Et à chaque fois qu'ils le peuvent ils en rajoutent une couche : voir, par exemple,les différentes mesures qui ont été prises sur le quotient familial au fil des années où les socialistes ont été au pouvoir, de manière à pénaliser en particulier les familles nombreuses en général catholiques, avant d'être musulmanes pour toucher les allocs (jusqu'à 18 enfants avec quatre femmes)!
En passant, même ce cher Luc Ferry s'est pour une fois planté avec son idée des allocs dès le premier enfant!
Si quelqu'un avait le courage et la capacité de recenser toutes les mesures prises par les socialistes dans tous les domaines (quotient familial, allocations familiales, école etc..)il serait démontré qu'ils n'ont de cesse que de détruire la famille, le dernier acte connu étant la loi dite Taubira, fermez le ban (récemment précédée par Peillon).
Et ne pas oublier qu'ils voulaient faire disparaître les mots de père et de mère du Code Civil, même s'ils ont du y renoncer, ce qui n'a pas empêché Hollande d'affirmer qu'ils étaient maintenus, comme si c'était de son fait,lors de son spectacle avec David Pujadas !
Une telle démonstration aurait en plus le mérite de concerner et de motiver beaucoup de monde : catholiques, juifs, musulmans et enfin les communistes eux-mêmes…
Là se trouve sans aucun doute le lien unificateur pour contrer le totalitarisme
socialiste, tellement il y a de gens attachés à la notion et au respect de la famille.
Je ne peux terminer sans faire deux petites remarques: il conviendrait de modifier ce que vous dites sur le pouvoir mégalomane et "illégitime" car hélas il n'est pas illégitime ayant été
régulièrement élu. Par bêtise, sans aucun doute (car il ne s'est agi que d'éliminer Sarkozy !)mais régulièrement.
Et aussi le "en abaissant follement le niveau de nos forces armées" puisque Hollande a confirmé qu'il ne toucherait pas au budget de la Défense. On ne pourra en faire état que s'il s'avère qu'il a menti.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Nicolas 2013-03-30 01:22 Je ne suis pas pour le mariage pour tous. Cependant, j'ai l'impression que le débat dérape. Il faut savoir raison garder. Le gouvernement n'a absolument pas transgressé la constitution, ni muselé l'opposition, ni réprimé la manifestation (seuls quelques incidents ont eu lieu, comme dans la plupart des manifestations) .

J'aurais préféré que le Président face appel aux français par le biais du référendum. Surtout pour un débat de société. Mais rien ne l'y oblige.
Si certaines décisions sont dures à avaler, il faut accepter le jeu de l'alternance, base de la démocratie. Les socialistes vous diront que le gouvernement de droite n'a pas écouté les manifestants lors de la réforme des retraites. Les gouvernements ne peuvent pas toujours être à l'écoute de la rue. Heureusement dans le cas de la réforme des retraites, malheureusement pour le débat actuel.

Enfin, d'autres pays qu'on ne peut qualifier de totalitaires ont mis en place le mariage homosexuel. Cela reflète finalement l'évolution des sociétés occidentales. Je ne crois pas à un complot universel. On peut donc déplorer cette évolution, mais on doit la respecter. Cela reflète le changement des mentalités dans le monde occidental.

Le ton de l'article me semble en tout cas très dramatique, et ne me semble pas le meilleur moyen de faire entendre les voix discordantes au gouvernement.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Vincent Neymon 2013-03-30 11:14 Bonjour Monsieur,

Accepteriez-vous d'être le Grand Témoin sur Radio Notre-Dame mardi prochain de 7h30 à 8h30 ? J'anime le GT le mardi et serais ravi de vous recevoir. Outre le sujet que vous venez d'aborder, nous pourrions aussi aborder celui du Malin entre autre…
Bien cordialement
Vincent Neymon
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+2 # Henri-Paul Hude 2013-03-30 12:49 Cher Vincent Neymon, grand merci de l'invitation. Malheureusement , je dois être en amphi tout mardi prochain et le devoir d'état passe en premier. Toutefois, je suis disponible le mardi suivant, 9 avril 2013, si votre invitation tient toujours. A bientôt. Henri Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Visiteur 2013-03-30 14:57 J'ajoute à mon précédent commentaire :
"D'où la guerre salvatrice et libératrice de Cortez (comme celle salvatrice contre Hitler)…"
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Agnès Arnauld 2013-03-30 18:29 Cher Henri
Merci pour votre très intéressante et pertinente analyse de la situation au moment de ce raz de marée qu'été cette foule avançant vers l'Etoile. Vous décrivez très bien ce totalitarisme épouvantable qui se donne des airs de sainte nitouche, donne des leçons à tout le monde et arrive à un total renversement des valeurs.Depuis longtemps nous subissons ce totalitarisme à travers des réformes agricoles très contraignantes (PAC),nous sommes surveillés et dirigés par des administrations qui ont tout pouvoir… Nous sommes dans des tracasseries permanentes pour nous maintenir dans notre situation et beaucoup travaillent pour gagner peu. Ainsi une exploitation peut devenir un "camp de concentration"…Il semble que la photocopieuse soit aussi nécessaire que la charrue tant il faut remplir de papiers toutes ces administrations !
Les français ont été touchés en plein coeur avec ce projet de loi contre nature
et nous allons continuer à nous déplacer autant de fois qu'il le faudra; nous allons prendre goût à ces manifestations formidablement sympathiques!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Alexandry 2013-03-30 19:59 Merci , on se sent moins seule , très bons arguments indignons nous toujours et encore une militante manif pour tous merci Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # LECOMTE Guy 2013-03-31 19:07 Mille fois merci pour cette analyse limpide et juste qui réchauffe le coeur de tous ceux qui souffrent moralement de voir la France se déliter sous nos yeux effarés.Ceux qui se rendent coupables de cette dérive et ils ont été et sont nombreux, devraient être jugés pour haute trahison tant ils trahissent nos valeurs et notre histoire. Je m'informe le plus possible pour tenter de comprendre ce qui se passe et bien entendu sans les médias trop pervertis et trop médiocres. La force de ce que vous avez écrit réside dans une vision claire des choses, étayée par les textes réglementaires qui justifient ce qui est en train de se passer, de façon incroyablement spontanée. La France n'est pas morte, elle l'a prouvé lors de la manifestation du 24 ou nous étions. Elle le prouvera autant de fois qu'il le faudra car la lumière doit triompher des ténèbres. Nous avons besoin de lumières comme la vôtre pour nous mettre en mouvement et je ne doute pas du fait qu'une élite se manifestera dans le prolongement de nos actions déterminées.
Un très grand merci Henri pour ce message d'espoir. Guy
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Ruth Séphora 2013-03-31 20:41 Que Dieu puisse entendre vos paroles de bon sens Mr Hude, et qu'il puisse être notre guide et notre soutien dans cette lutte contre le totalitarisme donc nous sommes victimes malgré nous. Que notre Seigneur de gloire, représentant de la liberté soit avec chacun de nous.
Que Dieu vous bénisse.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Vincent Neymon 2013-04-01 09:01 Cher Monsieur,

Merci de votre réponse. Malheureusement , j'ai déjà prévu quelqu'un pour le 9 avril ainsi que le 15.
Je ne manquerai pas de vos faire signe dès que possible.
Bien cordialement
Vincent Neymon
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Camille BRILLOT 2013-04-01 21:29 Mr HUDE, un grand merci pour cette prise de position. Je vais m'empresser de la diffuser. Merci pour cet élan donné à toute une population complètement déshumanisée volontairement par ces valets du pouvoir financier. Il n'est que grand temps que l'Homme soit à nouveau considéré, que les mots Fierté, Honneur, Respect, Humanité redeviennent ce qu'ils n'auraient jamais dut cesser d'être. Que nos écoles redeviennent des lieux sacro-saints. Que dans nos villes et nos campagnes, l'on puisse se promener sans avoir à craindre une agression.L'Homme n'a pas vocation à devenir un robot… Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Bataille Xavier 2013-04-03 16:48 Merci infiniment pour votre analyse si juste. Vous avez raison de vouloir fédérer, dans le cadre de le manif pour tous, les demandeurs d'emploi. IL faut ajouter également toutes les catégories socioprofession nelles, sans oublier les retraites, les étudiants. Les Français sont mûrs pour une "Révolution positive".
TOUS dans la rue le 1er mai, pacifiquement.
Nous souhaitons vivement pouvoir vous lire régulièrement.
Encore merci.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Oscar 2013-04-03 18:38 Je suis arrivé à une conclusion semblable sur la date souhaitable des prochaines manifestations par un raisonnement complètement différent du vôtre. J'y ajoute le 10 mai, date de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, date d'adoption de la loi Taubira sur ce sujet (l'esclavage), journée fériée dans les DOM d'où nous est venu un peu de bon sens dans ce combat. Je vous envoie le raisonnement si vous le souhaitez… Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Jacques Hancy 2013-04-04 19:59 Très riche réflexion à la hauteur de l'enjeu ,mais inaudible pour les tenants actuels du pouvoir;pour l'historique ,qui est derrière l'article 31 du "programme" socialiste? des lobbies :le conglomérat "vert" européen(le" genre"),les militants homosexuels et assimilés absolument pas intéressés par le" mariage" mais par principe d'identité personnelle et pour réaliser leur vieux rêve:se reproduire( par l'adoption).Enfin les loges maçonniques (du moins nombre d'entre elles ) qui ont fait de ce projet, avec l'expérimentation sur les embryons et l'élargissement de l'euthanasie leur combat philosophique unioniste (Mme Veil ,M. Badinter ont reconnu que leur support avait été décisif pour l'adoption des lois éponymes( et ce qui explique quelques lâchages dans l'opposition..)
Enfin ,je doute de la possibilité d'une conjonction de manifestations "mariage" /travail;si un mouvement de peuple peut faire retirer une loi(nombreux exemples) il ne peut créer du travail en soi,puisqu'il faudrait au moins une décennie, avec un pouvoir stable ,une refondation du fonctionnement des institutions,no tamment européenne-un vrai gachis-,la possibilité d'accès à des mandats nationaux de citoyens motivés et capables, hors partis ,ce qui leur est interdit de fait compte tenu des moyens financiers exorbitants nécessaires..
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
+1 # Le Scribe 2013-04-05 00:59 Merci M. Hude pour ce texte qui donne à la situation actuelle sa véritable mesure. Nous sommes de plus en plus nombreux à être saisis d'effroi devant le vide qui s'ouvre sous nos pieds, cette humanité déshumanisante qui se profile, qui est déjà là devant nous. Je ne suis pas un excité, je suis un jeune père de famille, mais j'ai l'impression que je commence à avoir plus à perdre qu'à gagner à continuer à "jouer le jeu". Et je sais que je ne suis pas le seul. Seule une réaction populaire massive pourra nous défaire des griffes de ce que j'appelle la tyrannie du Vide, cette folle idéologie contre laquelle je m'insurge dans mes derniers articles, parus sur mon blog et sur le site Atlantico, que j'aimerais partager avec vous:
"Si je manifeste aujourd'hui, c'est que j'en ai assez de cette société sans âme et sans avenir" :
http://www.atlantico.fr/decryptage/manifeste-aujourd-hui-c-est-que-j-en-ai-assez-cette-societe-sans-ame-et-sans-avenir-679048.html
et "Mariage homosexuel : le progrès social façon Meilleur des Mondes" :
http://www.atlantico.fr/decryptage/mariage-homosexuel-progres-social-facon-meilleur-mondes-scribe-631139.html
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Riché jacques. 2013-04-10 13:11 Tout à été dit ou presque sur la "dictature à la Française" qui perdure dans notre pays depuis que Napoléeon à mis à fin à la terreur en frustrant ainsi, comme une oeuvre inachevée, ceux qui l'ont crée par jalousie envers les possédant.

Tout à été dit également sur Mai 1968 : L'an 1 de la décadence.

Mais avons nous cherché à répondre à la question : Pourquoi.

C'est en répondant à cette question que nous pourrons relever notre beau Pays.

Une piste : L'orgueil et le relativisme qui sont les enfants de l'idéalisme, lui même introduit en France par DESCARTES ET VOLTAIRE.

Si vous avez le temps de me lire, je serai heureux de connaître votre avis éclairé et éclairant.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Riché jacques. 2013-04-10 13:31 Merci pour votre analyse qui est le fruit de la sagesse de ceux qui prennent le temps de poser une réflexion.
Dans notre enfance, pour ceux qui s'en souvienne nous avions une bande dessinée : Les malices de PLIC et PLOC.

Leur maxime : Réfléchir avant d'agir.

Tour à été dit avec brio par de nombreux internautes et par vous même sur ce qu'il convient de faire pour sauver notre belle FRANCE.

Permettez moi d'y ajouter une petite contribution:

Avons nous répondu à la question : Pourquoi qui seule peut nous indiquer le juste chemin du diagnostic et de la reconstruction.

Pour ma part j'ai l'intuition que la réponse à cette questionest à rechercher du côté de l'orgueil et du relativisme que DESCARTES et VOLTAIRE ont innoculé dans nos intelligences, donc dans nos actions.

En un mot : Seul l'humilité face à notre condition d'homme, acceptant le réel,sera l'antidote à la déperdition de nos intelligences.
Seul un changement de culture permettra à mieux être économique.

Je serai heureux que vous ayez eu la patience de me lire et encore plus de pouvoir vous lire à nouveau sur cette réflexion personnelle.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Solange 2013-04-24 10:17 Merci de votre courage au nom de tous! La famille est la base de la societe et les enfants heureux avec un pere et une mere en sont le fruit, qui sont l'avenir de la France et du monde. J'envoie votre texte a tous mes etudiants.
Regardons la Nature et vivons avec Elle car elle nous enseigne que tout est cree pour l'autre et rien n'existe pour soi.
Solange
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Thibaud 2013-05-15 20:53 Et si référendum il y avait eu et que le mariage pour tous l'emportait. Remettriez-vous en cause la légitimité de la loi?
Considéreriez-vous que le peuple se trompe ? Pour quelles raisons ?
Merci de m'éclairer.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # athanase 2013-06-12 09:47 Lisez : Illuminati - De l'industrie Rock à Walt Disney - Les arcanes du satanisme
Auteur : Laurent Glaury - La maison de Salat - M. Glaury cite Albert Pike :
"Notre complot sera révélé, les nations se retourneront contre nous avec un esprit de revanche et notre domination sur elles ne sera jamais réalisée." Je vais publier sur mon blog : http://torah-injil-jesus.blog.co.uk une étude : LA CHUTE DES ANGES
A partir de là, on comprend le sens de l'histoire.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nouveauté


La force de la liberté
La force de la liberté
€18.00

Evénements

Aucun événement

Restez au courant !

Nom:
Mail:

Sites partenaires

Bannière